S’assurer de bonnes performances en achats d’espaces sur google adwords

Le système google adwords paraît simple au premier abord. Il suffit d’acheter des mots clés et de définir un budget pour positionner son site. Jusque là rien de bien sorcier. Mais si l’on s’en tient uniquement à cela, ce système s’avérera vite onéreux et surtout peu rentable.

Pour faire en sorte que ce support publicitaire devienne un vrai levier de rentabilité, il convient d’exploiter avec finesse bon nombre de paramètre à disposition.Tout d’abord, partir avec des bases saines. Pour cela il convient de connaitre :

  • le coût que vous occasionne une conversion
  • votre panier moyen

puis, à partir de cela il faut ;

  • définir le seuil de rentabilité d’une campagne
  • s’assurer de bien mesurer toutes les conversions que vous ciblez

Ce n’est qu’avec ces éléments réunis que vous pourrez démarrer une campagne sur de bonnes bases. Vous pouvez maintenant créer votre compte (si ce n’est pas déja fait).

Pour démarrer sereinement, commencez par une campagne simple, et si plusieurs produits sont à la vente sur le site, lancez vous sur une seule catégorie d’un produit par exemple. Ensuite les campagnes devront rester bien organisées pour vérifier la rentabilité de chacune. Une fois prêt, vous pouvez à présent : 

  • dresser la liste des mots clés sur lesquels vous comptez prendre position sans oublier de garder un plafond d’enchère par mot.
  • bien dissocier les campagnes pour chacun des supports (mobiles, tablettes, et ordinateurs)
  • structurer le compte avec des annonces différentes, pertinentes, et en rapport au mot clé. C’est d’ailleurs votre accroche publicitaire. Essayer avec quelques variantes car les internautes seront plus réceptifs à certaines phrases qu’à d’autres.
  • penser surtout à bien renvoyer l’annonce vers une bonne page d’atterrissage (ou en créer une si besoin). Ceci est malheureusement encore trop négligé, c’est d’autant plus important car d’une part les utilisateurs ont ce besoin d’être accompagné et d’autre part cela influera ensuite sur le positionnement de votre annonce, grâce à un meilleur « quality score ». Ce système de notation élaboré par google récompense les campagnes les plus cohérentes et les plus appréciées des internautes. Ce qui ne pourra qu’améliorer toutes vos performances.

 

 

Une fois tout cela en place, vous pouvez lancer votre campagne. Mais ça ne s’arrête pas là, car il vous faudra, après quelques temps, venir surveiller les indicateurs. Toujours pour mieux affiner votre campagne, vérifiez les requêtes de vos visiteurs les ayant conduit à cliquer sur votre site . Il se peut que vos annonces apparaissent sur des requêtes mal ciblées, à cause des homonymes de la langue française, ou des requêtes trop larges.

Une astuce efficace pour les budgets serrés consiste à acheter des mots clés élevés et « en large » pour une période courte. Cela permet ensuite en analysant l’historique, de conserver les meilleurs mots déclencheurs de clics et de conversions, y compris ceux auxquels vous n’auriez pas pensé, et d’exclure tous les autres.

 

  • Autre point important : les enchères. Les 11 positions qu’occupent les annonces dans les pages de résultats sont aussi les enchères les plus élevées. La pertinence de votre publicité vous fera obtenir la meilleure position dans ce classement, mais il vaut mieux ajuster régulièrement l’enchère de chaque mots afin de rentabiliser au mieux les mots principaux synonymes de meilleures conversions. 

Voici les bases essentielles à bien prendre en compte pour bien préparer une campagne d’achat de mots clés sur google adwords. J’espère que cela permettra d’en orienter certains. Beaucoup trop d’annonceurs jètent inutilement leur argent en s’en tenant qu’au minimum de préparation et en se contentant de laisser leur campagne s’auto-gérer. Tout cela pour un résultat nul.

Avec ces fondamentaux, vous devriez obtenir davantages de conversions, puis, avec le temps et un affinage régulier, non seulement les performances augmenteront mais les campagnes seront moins cher.

La situation de l’e-publicité sur le premier semestre 2013

Le syndicat des régies internet vient de faire paraître ses 10 points de l’observation de l’e-publicité qu’il considère comme à retenir.
Parmis ces points, nous n’en retiendront qu’une partie des ces points jugés utile à publicitémarketing.fr

Bien qu’on le dise morose le marché de la publicité digitale demeure en progression de 4% sur la première partie de l’année par rapport à la même période sur 2012. Et c’est un marché en mutation car la répartition des chiffres n’est pas vraiment la même.

En cause, nous avons par exemple les supports mobiles qui ont évolué. Pourtant en comparant leur taux de pénétration, les investissements qui leurs sont consacrés restent tout de même biens timides tout comme d’ailleurs la part allouée à la publicité digitale en général. Qu’on se rassure, cela devrait suivre, et l’Europe de l’ouest avait déja augmenté de 91% ses recettes publicitaires sur mobile en 2012 d’après le rapport du marché mondial sur la publicité mobile fourni par l’IAB.

Si 57% de la part budgétaire va encore au search marketing, ce sont surtout
les améliorations et innovations technologiques proposées (RTB, insertions vidéos) qui tirent pour cette fois le marché vers le haut.

La publicité en temps réel est la grande tendance de ces derniers mois. Les agences média qui prennent en charge l’achat des espaces publicitaires ont dorénavant de forts bons arguments avec les données qu’ils ont à porté de main. (voir article sur le marketing en temps réel). Dans un même temps nous avons une explosion de l’utilisation des supports mobiles, et l’émergence des publicités vidéos qui dorénavant s’incrustent un peu partout au sein des sites web et tout spécialement les sites d’actualités (entre autre de la presse papier migrante). Ce sont tous ces facteurs réunis qui font de la publicité display, le levier le plus croissant sur ce premier semestre comme il sera certainement sur toute l’année.

Les leviers d’un emailing gagnant

Les conseillers ne sont certainement pas les payeurs, c’est une expression courante. Et les conseils pour améliorer ses performances marketing sont monnaie courante sur le web. Néanmoins, il faut admettre que les suggestions dévoilées dans cette infographie sur la newsletter ont un argument de taille puisque si l’on en croit les chiffres, toutes réunies, elles permettraient d’améliorer les performances de 129%. Voila qui parle déjà plus!

En résumé le leviers énumérés un à un :

– Contrôlez votre réputation.

– Traitez les réponses.

– Identifiez-vous clairement.

– Soyez là au bon moment.

– Utilisez un objet percutant.

– Travaillez le pré-header, soit à la suite de l’objet

– Soignez la fenêtre de prévisualisation.

– Personnalisez et ciblez.

– Choisissez un gabarit efficace.

– Incitez au passage à l’acte.

– Trouvez la combinaison gagnante.

– Respectez les règles.

– Vérifiez l’affichage.

– Pensez mobile.

– Limitez la déperdition.

 

L’infographie est réalisée par LSF Interactive