Leviers de rentabilité des sites e-commerce

Les articles du JDN réunissent quantité d’informations réellement intéressantes pour ce blog. Voici que que ce matin est paru un tout nouvel article sur les leviers de la rentabilité des sites e-commerce. Parmi toutes les informations présentes dans l’article, il nous faudra retenir avant tout :

Avec une constante longueur d’avance, ce sont les grands sites et les leaders qui monétisent majoritairement leur audience. Ce qui tend à tirer les statistiques de tous ces acteurs vers le haut. Notons qu’il reste tout de même un réel potentiel inexploité des petits sites et sites intermédiaires.

 

Le coût d’acquisition est clairement identifié comme principal responsable de la perte de rentabilité. De ce fait  tous ces acteurs misent principalement sur la publicité pour monétiser son audience. Et l’exploitation des partenariats, services associés et bases client peuvent s’avérer payantes.

Par ailleurs, 68% ont relevé que leur rentabilité s’était accru dès lors qu’ils s’étaient donné la peine de monétiser leur audience.

L’ensemble de cet article sur : http://www.journaldunet.com/ebusiness/commerce/leviers-rentabilite-e-commerce

 

Email marketing : les pratiques évoluent

Au cours du mois de mai sont parus les résultats de l’enquête sur les pratiques et tendances de l’email marketing. Les résultats sont disponibles à cette adresse : http://www.dolist.net/quelles-pratiques-tendances-2013-pour-le-mail-marketing-en-france-resultats-de-la-4eme-edition-de-lenquete/.

Les résultats s’orientent vers les 4 axes principaux, à savoir :
l’utilisation de l’email marketing, la qualité des adresses collectées, les messages, et le suivi des campagnes d’emailing.

Avec l’accent mit sur les promotions et ventes privées (+23%) les messages ciblés (+26%), il en résulte que les simples actions de prospection globalisée n’apparaissent plus aussi prépondérantes qu’autrefois.

Par la même, notons la forte hausse des collectes d’adresses email sur les points de vente (donc en visuel client), ajoutée à l’importante baisse des partenariats (-38%) et des achats d’adresses (-17%).
et l’importance que représentent désormais les messages personnalisés (67% en font usage)

Toutefois il est regrettable qu’avec le souci de bien faire que laissent entrevoir tous ces chiffres, autant d’annonceurs n’utilisent pas encore le tracking (seulement 39%) et ne mesurent pas davantage les retombées publicitaires de leurs efforts (seulement 43%).

Ainsi, constatons que nous sommes dorénavant bel et bien entré dans l’ère de la data, il apparait très clairement que la tendance des annonceurs va à la personnalisation des messages envoyés – le tracking suivra bien -. En cherchant à comprendre qui se cache derrière chaque mail envoyé, les services marketing redoublent de réflexion pour offrir des campagnes plus ciblées et certainement plus efficaces. Ceci explique en partie pourquoi les performances du secteur sont en hausse chez les professionnels de la vente à distance par exemple: statistiques de la branche emailing en 2012.

La publicité vidéo en ligne : une belle performance

La publicité vidéo diffusée sur le net se révèle plus efficace et impactante que celle de la télévision. Avec 39.5 millions de vidéonautes sur le territiore français cela commence à faire de l’effet. C’est ce que nous dévoile une étude américaine publiée sur frenchweb. En prolongeant leur exposition de 9 secondes de plus par rapport à la pub tv, le fait est qu’ils y sont plus réceptifs, mémorisant la publicité en elle même comme message publicitaire. Et les chiffres sont dès plus éloquent :

Ainsi 40% des consommateurs de vidéo sur internet se souviennent de la publicité vue contre seulement 20%pour la télévision.
Effet de nouveauté, attitude certes moins passive, nous pouvons faire un parallèle avec l’expérience utilisateur. Nous voila face à une preuve qu’une utilisation réfléchie de la publicité peut s’avérer plus efficace qu’un simple matraquage.