Dépenses publicitaires en 2012

Voici une information encourageante qui nous vient de strategyanalytics.com. Elle intéressera les marketeurs professionnels. Et encore plus spécialement les interlocuteurs de la communication internet.
Ainsi les dépenses budgétaires publicitaires en 2012 devraient poursuivre une croissance convenable et grimper de +3,2 % au global en France. Les publicités de médias traditionnels semblent profiter de cette hausse, mais le véritable bénéficiaire de cette tendance reste une fois de plus internet qui prévoit de voir ses revenus augmenter de près de 10% au profit de la presse qui, une fois de plus poursuit sa dégringolade.

 

 

Marketing publicitaire dans les salles de cinéma

Support privilégié de diffusion réputé pour ses coûts élevés (bien que cela dépende de nombreux facteurs) le spot publicitaire diffusé au sein des salles de cinéma présente plusieurs arguments de poids. En pleine obscurité, calfeutré au fond de son siège, et les yeux fixés vers l’écran géant, le spectateur offre à ce moment toute son attention à la page de publicité en dolby surround qui lui est offerte. C’est ce qui en fait le support ayant l’effet de mémorisation de loin le plus important comme le présente ce graphique de www.sep-publicite.com

 

Ce pourrait être intéressant d’en vérifier les recherches engendrées en comparaison à la publicité effectuée à la radio.

Ces données offrent un certain crédit à la publicité alliant à la fois l’audio et le visuel, même si l’impact du spot proposé à la télévision se situe loin derrière.