SEO et longue traine

Autre information sur le référencement naturel et le trafic que celui-ci peut apporter ; de nouveaux chiffres sur les requêtes longues de 3-4 mots minimum appelé communément « longue traine ». Lorsque le les internautes font une recherche de ce type, la répartition des clics n’en est que plus linéaire pour les réponses de la première page : 25% de clics pour le premier, 14% pour le second, 11,1% pour le 3e, 10,1% pour le 4e.

Même s’il semble inutile de se battre pour gagner quelques positions sur des requêtes de ce type, rappelons que cela n’implique pas pour autant la qualité de l’audience obtenue car les visites issues d’une recherche de plus de 4 mots s’avère très ciblée et offre un taux de conversion (CTR) bien plus élevé.

 

 

source : http://www.journaldunet.com/solutions/moteur-referencement/seo-serp-google-quel-apport-en-termes-de-trafic/seo-et-serp-quel-trafic-sur-des-mots-cles-de-longue-traine.shtml

Ratio entre position de site et nombre de clics

Une étude parue dans le JDN en mai 2011 l’apport de trafic dû au SEO :

A partir d’une recherche 36,6% des clics vont vers le premier lien des résultats, contre 12,5% pour le deuxième (presque trois fois moins) et 9,5% pour le troisième (soit déjà moins d’une chance sur 10). Ainsi les trois premières positions des résultats prennent à eux seuls 60% des clics.

Même s’il semble que la 11e position (2e page) offre plus de visites que la 10e(1ere page), le nombre de clics semble constant pour tous ceux qui occupent l’ensemble de la deuxième page.

 

Quelle leçon faut il en retenir lorsque l’on investi sur ce support? Tout d’abord qu’il faut être présent sur un maximum de mots clés en première page avant d’améliorer ses positions individuelles. Relevons que lorsque l’on redouble d’efforts (ou d’investissement) pour passer de la 2ème à la 1ère place sur une seule requête, cela peut faire tripler le nombre de visites.

A cela, ajoutons une autre analyse (effectuée aux US) parue quant à elle en Novembre, et visant à faire valoir que le nombre de requêtes courtes, soit composé de 2 ou 3 mots, tendait à augmenter, et ne laissant la place qu’à un référencement de plus en plus aiguisé.

 

sources : http://www.journaldunet.com/moteur-referencement/seo-serp-google-quel-apport-en-terme-de-trafic/index.shtml 

et

 http://www.hitwise.com/us/about-us/press-center/press-releases/bing-powered-share-of-searches-at-29-percent