Euphorie relative – e-commerce

Depuis quelques jours, de nombreux blogs relaient fièrement le bilan de la FEVAD qui vante la « spectaculaire » hausse du commerce électronique au cours du 1er semestre 2011. + 4.1 milliards d’Euros en plus dépensés sur la toile. Certes ces chiffres sont éloquants mais remettons biens les choses à leurs places.

Cette croissance, nous la devons en partie aux nouveaux cyber-acheteurs apparus (+15%). Croissance somme toute relative compte tenu de la situation économique de notre pays. Néanmoins les entrepreneurs français s’investissent et offrent un choix de produits de plus en plus large. Tant mieux! Ainsi 20 000 nouveaux site e-commerce sont apparus cette année.

Le commerce électronique reste donc un marché florissant et qui continuera de croître. Se lancer sur ce secteur nécessite quand même une étude réfléchie et approfondie. Et ce quelque soit ce que vous vendez.

Toutefois cette enquête a quand même été menée auprès du panel des 40 sites les plus importants tels qu’ebay, cdiscount,..et rappelons que plus de 90% des sites e-commerce ne réalisent toujours pas plus de 100 000 euros de CA/an. Ce sont donc les plus gros et les plus influent sur les politiques de prix qui se partagent les récoltes,  et que leurs investissement publicitaires ont également bien progressé cette année.

Ainsi, quelque soit le marché sur lequel on souhaite se lancer, gardons bien la tête froide et une ligne de conduite adaptée.

Statistiques publicitaires pour les leads

Voilà qui est intéressant. Une étude menée par des étudiants américains nous démontre aujourd’hui quelles sont les supports du webmarketing qui permettent de générer le plus de leads. Jusqu’à présent nous pouvions aisément le mesurer en partie grâce aux outils webanalytics et de façon individuelle sur les sites e-commerce. Nous avons notre premier élément de réponse chiffrée du ROI de sites statiques grâce à  hubspot blog.

 

Notons ici la toujours prédominance du référencement naturel et de la google dépendance. Mais aussi les réseaux sociaux, dont le chiffre (47%) semblent encore faibles malgré tous les espoirs qu’on leur porte. Néanmoins les demandes en provenance de blogs paraissent assez surprenants (69%). L’emailing quant à lui, avec ses 26% est deux fois meilleur en demande de lead qu’en transformation de vente pure.

 

 

Une bonne utilisation d’outils chez fnac.com

Intéressante interview de la part de fnac.com qui semble avoir comprit comment utiliser les outils du web, ou plus exactement ici une solution de chat sous forme de « popup » ou fenêtre à greffer directement sur le site e-commerce afin de renseigner rapidement les internautes en temps quasi réel. Surtout, ils ont su utiliser l’outil en complémentarité des divers accessoires qu’ils exploitaient déja. Et c’est ici ce qui est essentiel. Plutôt que de suivre une tendance, ils ont su s’en approprier l’usage comme bon leur semblait. Et les effets semblent en être immédiats. Le succès est tel que 25% du CA réalisé par le service client est dû au chat et un visiteur sur 4 qui dialogue sur le support est converti en client. C’est ce que l’on appelle une belle réussite.

http://www.iadvize.com/conseils-chat/2011/05/04/rencontre-avec-victoire-auque-chef-de-projet-relation-client-chez-fnac-com/

Les pages jaunes

Ce bon vieil annuaire aura tout de même fait parler de lui parmi les professionnels et plus particulièrement les artisans tant il est difficile d’en mesurer efficacement les retombées. Le procédé le plus simple reste de demander lors de votre premier échange avec votre client par quel moyen il est parvenu à vous connaître (Et non pas comment il vous a trouvé!). Mais cela n’est pas toujours simple pour l’artisan qui reçoit ses appels en plein chantierd’en avoir le réflexe et le temps. Il existe pourtant une méthode tout de même efficace et commercialisée par les vendeurs des pages jaunes qui consiste à installer une une ligne téléphonique supplémentaire et dont le numéro n’apparaîtrait qu’uniquement sur les supports imprimés. C’est là le seul moyen réellement mesurable que j’ai pu noter. D’autres acteurs commercialisent aussi un numéro vert, ce qui évite l’installation d’une ligne supplémentaire et un abonnement en plus puisqu’il n’y a qu’une redirection à effectuer. Toutefois les consommateurs peuvent hésiter avant de composer un numéro en 08.. depuis leur téléphone mobile.

Les autres supports appartenant aux pages jaunes et qui sont eux électroniques peuvent être plus mesurables. Etant donné qu’ils sont devenus nombreux, j’y consacrerai une étude plus complète prochainement.