Le marché de la publicité digitale profite aux réseaux sociaux

Le secteur de la publicité en ligne a encore de beaux jours devant lui. Après un premier développement effectué il y a quelques mois sur la répartition des parts de marchés et le devenir de la publicité digitale, Xerfi-Precepta nous offre un complément. Le marché publicitaire va continuer de prendre 3,8% de croissance par an pour avoisiner les 5 milliards d’euros en 2018.

Depuis 10 ans la publicité en ligne a connu quelques variations de répartition budgétaire, et si les liens sponsorisés engloutissaient 11% des parts de marché du webmarketing en 2003, ils en sont maintenant à plus de 41% en 2013 à la défaveur du display qui lui a quasiment reculé de moitié sur la même période, mais dont les dernières innovations devraient lui permettre d’inverser la tendance à partir de 2015 et cela pour quelques années.

 

 

repartition-bugdgets-e-pub-2013

 

source : journal du net

 

 

Mais ceux sont surtout les médias sociaux qui ont connu depuis 10 ans une effervescence particulièrement remarquée. Même si leur vocation première n’est pas de vendre, ils favorisent l’interaction avec le public et l’incite à s’y exposer de plus en plus. De plus la tendance au marketing de contenu est de plus en plus privilégiée par les entreprises pour mieux transmettre leur valeur d’expertise dans chacun de leur domaine.

Ce qui permet de créer une relation encore plus étroite entre une marque et ses clients, et comme le révèle une étude du SNCD :

  • 39% des socionautes se déclarent maintenant fans ou abonnés d’au moins une marque,
  • 34% des socionautes sont même devenus clients grâce à un réseau social

 

evolution-des-depenses-dans-les-reseaux-sociaux

 

Reste à savoir si ces nouvelles orientations de dépenses publicitaires sont bénéfiques et, surtout quel est le réseau social le plus vendeur..