L’emailing, le référencement naturel, le marketing de contenu, et les campagnes au clic, sont (encore) aujourd’hui les meilleurs canaux d’investissement publicitaires digitaux.

Difficile de s’y retrouver parmi tous les chiffres et données statistiques, fruits d’études en tout genre en provenance pour la plupart des US. Chaque canal e-marketing présente ses intérêts et les objectifs en sont aussi variés que complémentaires. Les annonceurs possèdent désormais une certaine maturité à cet égard mais continuent tout de même de surveiller le fameux ROI (retour sur investissement) pour baser leurs conclusions, voir même le ROAS,  à court/moyen/long terme que chaque canal publicitaire va rapporter.

A cet effet une toute nouvelle étude réalisée en février dernier auprès de 1000 acteurs nord américains nous parvient de emarketer.com. Son but de trier le ROI généré par canal tout en différenciant les appréciations des agences et les sociétés qui gèrent elles mêmes leur campagnes.

Plusieurs éléments sont à relevés au sein de ce tableau. Ce qui saute aux yeux avant tout c’est la disparité des notes qui sont attribuées à l’e-mailing. L’exploitation de ce canal publicitaire varie énormément et il est encore trop rarement spécifié si les chiffres sont basés sur de l’opt-in ou bien du fichier acheté/loué. Mais retenons que dans les deux cas cela apparaît comme un excellent canal ROIste.

Le référencement dans son ensemble reste un canal incontournable. Les objectifs temporels ne sont pourtant pas les mêmes entre l’achat de mots clés et le référencement naturel, et tous s’accordent à penser que SEO et PPC offrent un très bon retour sur investissement (76 et 73%).

canaux_ROIstes_en_2015

Médias sociaux , quelle valeur leur attribuer?

Le social média représente seulement 35% des avis favorables. Mais il pourrait être mieux interprété depuis que le marketing de contenu (62-58%), effet de mode de l’inbound marketing, est venu lui offrir la passerelle manquante entre l’information des consommateurs et le gain en visibilité SEO.

Grâce au marketing de contenu, les réseaux sociaux ne sont plus uniquement de simples plateformes de divertissement et offrent désormais une toute nouvelle valeur, à l’image de Facebook qui est en passe de devenir la meilleure source de trafic pour les éditeurs d’actualités. Les annonceurs le savent bien et prévoient donc d’y consacrer la plus forte augmentation de budget d’ici 2017.