Quels sont les meilleurs canaux de conversion?

Avec la multiplication des canaux digitaux les points de contacts entre un client et une marque se sont multipliés. Cela rend donc difficile l’attribution des conversions, et aujourd’hui encore, la méthode dite au « last clic » continue d’être favorisée alors que près de la moitié des parcours de conversion ont été réalisés après plusieurs contacts.

La rentabilité des différents canaux digitaux

L’emailing, le référencement naturel, le marketing de contenu, et les campagnes au clic, sont (encore) aujourd’hui les meilleurs canaux d’investissement publicitaires digitaux. Difficile de s’y retrouver parmi tous les chiffres et données statistiques, fruits d’études en tout genre en provenance pour la plupart des US. Chaque canal e-marketing présente ses intérêts et les objectifs en sont […]

Brève ! La publicité multi-canal sur internet multiplie par trois le retour sur investissement

Le descriptif de l’étude présenté ici : http://www.01net.com/editorial/605698/la-publicite-numerique-multi-canal-triple-le-retour-sur-investissement/

Leviers de rentabilité des sites e-commerce

Les articles du JDN réunissent quantité d’informations réellement intéressantes pour ce blog. Voici que que ce matin est paru un tout nouvel article sur les leviers de la rentabilité des sites e-commerce. Parmi toutes les informations présentes dans l’article, il nous faudra retenir avant tout :

Avec une constante longueur d’avance, ce sont les grands sites et les leaders qui monétisent majoritairement leur audience. Ce qui tend à tirer les statistiques de tous ces acteurs vers le haut. Notons qu’il reste tout de même un réel potentiel inexploité des petits sites et sites intermédiaires.

 

Le coût d’acquisition est clairement identifié comme principal responsable de la perte de rentabilité. De ce fait  tous ces acteurs misent principalement sur la publicité pour monétiser son audience. Et l’exploitation des partenariats, services associés et bases client peuvent s’avérer payantes.

Par ailleurs, 68% ont relevé que leur rentabilité s’était accru dès lors qu’ils s’étaient donné la peine de monétiser leur audience.

L’ensemble de cet article sur : http://www.journaldunet.com/ebusiness/commerce/leviers-rentabilite-e-commerce

 

Performances de l’affiliation en 2012

Quelles sont les performances de ce canal de ventes en 2012? Voici les éléments retenus du baromètre de l’affiliation offert par le collectif (CPA).

Au premier semestre de l’année 2012, l’affiliation accusait une baisse du nombre de campagnes de l’ordre de 15 points avec un aux de clics qui lui aussi était en perte de 13% après avoir connu une hausse de 25% en 2011. Bien que celle-ci se soit sans doute confirmée la seconde partie de l’année, cette tendance s’explique par une rationalisation des campagnes. Entendez par là que les annonceurs comme les plateformes ont avant tout privilégié la qualité.

La notion de performance, tendance omniprésente des offres webmarketing actuelles, y est certainement pour quelque chose. Et leurs efforts n’en sont que récompensés, puisque cela s’accompagne d’un nombre de ventes et de leads générés pour les annonceurs en hausse.

Il semble donc que le secteur se porte bien car les professionnels ont su faire preuve d’ingéniosité tout en restant à l’écoute de leurs clients (eux-mêmes toujours plus demandeurs de mesurabilité). D’ailleurs voici un argument, Graal ou arme de séduction active prévu pour les responsable marketing, qui viendra récompenser une nouvelle fois leurs efforts ; l’affiliation reste une fois le canal publicitaire le plus rentable de tous les secteurs webmarketing devant le search (SEO-SEM) et le display, puisque son ROI grimpe désormais à 20€ contre à peine 14€ un an plus tôt à la même période.

Les outils, analyses et données marketing sont désormais à la porté de tous

Les outils d’analyse et de mesure proposées sur internet évoluent sans cesse. Ils offrent des informations de plus en plus précises permettant d’analyser, d’affiner tous les résultats de toutes les campagnes marketing.

Habituellent, il faut un minimum de connaissances pour paramétrer et lire tous ces résultats. Aussi cela devient de plus en plus accessible à tout utilisateur. Plus besoin de compétences particulière pour installer des « tags » (ligne de code informatique) et piloter ses performances marketing. La solution proposée par Eulerian Technologies simplifie à la fois la mise en place, la mesure, et centralise toutes les données sur un interface unique. De cette façon, tous ces paramètres peuvent maintenant être maîtrisés très facilement.

Plus d’information :  Eulerian-analytics

 

Autre nouveauté apparue proposée par Google ; Vous êtes une petit ou moyenne entreprise et souhaitez créez des campagnes de publicité en quelques clics afin tout en ciblant une clientèle locale sur internet? Rien de plus simple! Il vous suffit de renseigner quelques informations sur l’activité proposée, renseigner un petit texte d’annonce et définir un budget mensuel pour diffuser votre publicité.

Tout cela, c’est sur Google Adwords Express

 

Vous souhaitez analyser le marché du mobile d’un pays pour mieux y promouvoir, cibler, et y estimer vos campagnes . Un site interactif permet désormais de créer ses propres graphiques sur mesure, et d’obtenir des données détaillées sur l’utilisation des smartphones et le comportement des mobinautes. Il est possible de segmenter sur le taux de pénétration, le comportement de recherche et d’achat, les activités, mais également les interactions entre mobinautes et la publicité. Toutes ces données sont issues d’une étude menée entre mars et juillet 2011.

Tout cela sur : www.ourmobileplanet.com

 

 

Dépenses publicitaires en 2012

Voici une information encourageante qui nous vient de strategyanalytics.com. Elle intéressera les marketeurs professionnels. Et encore plus spécialement les interlocuteurs de la communication internet.
Ainsi les dépenses budgétaires publicitaires en 2012 devraient poursuivre une croissance convenable et grimper de +3,2 % au global en France. Les publicités de médias traditionnels semblent profiter de cette hausse, mais le véritable bénéficiaire de cette tendance reste une fois de plus internet qui prévoit de voir ses revenus augmenter de près de 10% au profit de la presse qui, une fois de plus poursuit sa dégringolade.