Quels sont les meilleurs canaux de conversion?

Avec la multiplication des canaux digitaux les points de contacts entre un client et une marque se sont multipliés. Cela rend donc difficile l’attribution des conversions, et aujourd’hui encore, la méthode dite au « last clic » continue d’être favorisée alors que près de la moitié des parcours de conversion ont été réalisés après plusieurs contacts.

La rentabilité des différents canaux digitaux

L’emailing, le référencement naturel, le marketing de contenu, et les campagnes au clic, sont (encore) aujourd’hui les meilleurs canaux d’investissement publicitaires digitaux. Difficile de s’y retrouver parmi tous les chiffres et données statistiques, fruits d’études en tout genre en provenance pour la plupart des US. Chaque canal e-marketing présente ses intérêts et les objectifs en sont […]

Brève ! La publicité multi-canal sur internet multiplie par trois le retour sur investissement

Le descriptif de l’étude présenté ici : http://www.01net.com/editorial/605698/la-publicite-numerique-multi-canal-triple-le-retour-sur-investissement/

Leviers de rentabilité des sites e-commerce

Les articles du JDN réunissent quantité d’informations réellement intéressantes pour ce blog. Voici que que ce matin est paru un tout nouvel article sur les leviers de la rentabilité des sites e-commerce. Parmi toutes les informations présentes dans l’article, il nous faudra retenir avant tout :

Avec une constante longueur d’avance, ce sont les grands sites et les leaders qui monétisent majoritairement leur audience. Ce qui tend à tirer les statistiques de tous ces acteurs vers le haut. Notons qu’il reste tout de même un réel potentiel inexploité des petits sites et sites intermédiaires.

 

Le coût d’acquisition est clairement identifié comme principal responsable de la perte de rentabilité. De ce fait  tous ces acteurs misent principalement sur la publicité pour monétiser son audience. Et l’exploitation des partenariats, services associés et bases client peuvent s’avérer payantes.

Par ailleurs, 68% ont relevé que leur rentabilité s’était accru dès lors qu’ils s’étaient donné la peine de monétiser leur audience.

L’ensemble de cet article sur : http://www.journaldunet.com/ebusiness/commerce/leviers-rentabilite-e-commerce

 

Performances de l’affiliation en 2012

Quelles sont les performances de ce canal de ventes en 2012? Voici les éléments retenus du baromètre de l’affiliation offert par le collectif (CPA).

Au premier semestre de l’année 2012, l’affiliation accusait une baisse du nombre de campagnes de l’ordre de 15 points avec un aux de clics qui lui aussi était en perte de 13% après avoir connu une hausse de 25% en 2011. Bien que celle-ci se soit sans doute confirmée la seconde partie de l’année, cette tendance s’explique par une rationalisation des campagnes. Entendez par là que les annonceurs comme les plateformes ont avant tout privilégié la qualité.

La notion de performance, tendance omniprésente des offres webmarketing actuelles, y est certainement pour quelque chose. Et leurs efforts n’en sont que récompensés, puisque cela s’accompagne d’un nombre de ventes et de leads générés pour les annonceurs en hausse.

Il semble donc que le secteur se porte bien car les professionnels ont su faire preuve d’ingéniosité tout en restant à l’écoute de leurs clients (eux-mêmes toujours plus demandeurs de mesurabilité). D’ailleurs voici un argument, Graal ou arme de séduction active prévu pour les responsable marketing, qui viendra récompenser une nouvelle fois leurs efforts ; l’affiliation reste une fois le canal publicitaire le plus rentable de tous les secteurs webmarketing devant le search (SEO-SEM) et le display, puisque son ROI grimpe désormais à 20€ contre à peine 14€ un an plus tôt à la même période.

Dépenses publicitaires en 2012

Voici une information encourageante qui nous vient de strategyanalytics.com. Elle intéressera les marketeurs professionnels. Et encore plus spécialement les interlocuteurs de la communication internet.
Ainsi les dépenses budgétaires publicitaires en 2012 devraient poursuivre une croissance convenable et grimper de +3,2 % au global en France. Les publicités de médias traditionnels semblent profiter de cette hausse, mais le véritable bénéficiaire de cette tendance reste une fois de plus internet qui prévoit de voir ses revenus augmenter de près de 10% au profit de la presse qui, une fois de plus poursuit sa dégringolade.

 

 

Répartition des investissements publicitaires sur le net en 2011

Voici les chiffres intéressants du Benchmark Group qui intéresseront les marqueteurs du web. Ils nous informent sur les leviers publicitaires qui ont le plus été sollicités en cette année 2011.

La meilleure hausse revient au référencement naturel qui a fait un bond en avant de 15 points par rapport à 2010. Même si les réseaux sociaux se sont vus particulièrement (et tardivement) convoités, fautes d’une méthodologie appropriée, leur augmentation ne connait que 9% de plus. Mais ces données ne semblent concerner cependant que les annonces sur les supports sociaux. Il aurait pu être intéressant de connaitre les investissements incluant l’animation et les moyens mis en oeuvre pour attirer les utilisateurs et les faire adhérer.

Autre phénomène relevé, la hausse des achats de liens commerciaux. Quand on sait le coût que les adwords peuvent représenter sur le long terme, ces 2 % sont certainement plus importants qu’ils ne laissent le croire.

 

Source : journaldunet.com